Nouvelles en musique

 

192


Nouvelle en musique

 

Ce petit blog servira uniquement

pour vous renseigner aux sujets  des artistes.

 

Biographie

Des bottins: il paraît ...

Et  des hommages 

 

Hommage à Nicole Martin

 

 

Nicole martin

 

 

 

NOM COMPLET : Nicole Martin

DATE DE NAISSANCE : 29 septembre 1949

DATE DE DÉCÈS : 19 février 2019

LIEU DE NAISSANCE : Donnacona

DOMAINE D’EXPRESSION : Chanteuse

DISCOGRAPHIE : Nicole et Frédéric, La première nuit d’amour, Jimmy Jimmy, Les cœurs n’ont pas de fenêtres, Nicole Martin, L’hymne à l’amour, Je lui dirai, Ne t’en vas pas, Laisse-moi partir, Noël avec Nicole Martin, Laissez-moi chanter,

Une affaire de cœur, Nostalgie de Noël, L’amour avec toi, Il est en nous l’amour, Histoires de femmes, Le goût d’aimer,

Un Noël d’amour, Cocktail de douceur, Joyeux Noël, Cocktail Lounge.

GRANDS SUCCÈS : Oui paraît-il, Il était une fois des gens heureux, Bonsoir tristesse, Tes yeux, Je lui dirai, L’hymne à l’amour, Une photo de toi, La première nuit d’amour.

PRIX ET NOMINATIONS : Premier prix d’interprétation au Festival de la Rose d’or d’Antibes en France, Grand prix du Festival de la chanson Yamaha au Japon, plusieurs disques d’or et disques de platine pour divers albums, prix Génie pour la meilleure chanson originale (Il était une fois des gens heureux), deux chansons intronisées au Panthéon des classiques de la SOCAN,

plusieurs nominations au Gala de l’ADISQ (de 1979 à 2014).

AUTRES OCCUPATIONS : Réalisatrice et productrice de disques

TALENT CACHÉ : Artiste-peintre PASSE-TEMPS : Jardinage et rénovation

Lire la suite

Charles Aznavour

Aznavour

94 ans

1924-2018

 

Charles Aznavour est parti cette nuit,

dans son sommeil dans sa maison de Provence,

. Le chanteur et compositeur français est décédé

à 94 ans dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre,

à son domicile dans le Sud de la France

Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian

le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens,

 

 

 

Lire la suite

Freddie Mercury

 

 

F mercury1

Farrokh Bulsara (5 septembre 1946 - 24 novembre 1991), connu sous le nom de Freddie Mercury , était un chanteur, compositeur et producteur de disques britannique , connu pour être le chanteur principal du groupe de rock Queen . Il était connu pour son personnage de scène flamboyant et sa gamme vocale de quatre octaves 

Mercury est né de la descente de Parsi à Zanzibar et a grandi là-bas et en Inde avant de déménager avec sa famille à Middlesex , en Angleterre, à l'adolescence. Il a formé Queen en 1970 avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor . Mercury est mort en 1991 à l'âge de 45 ans en raison de complications liées au SIDA , ayant confirmé la veille de sa mort qu'il avait contracté la maladie.

Mercure est né Farrokh Bulsara ( Gujarati : બલસારા બલસારા , Pharōkh Balsārā‌ ) à Stone Town, dans le protectorat britannique de Zanzibar (maintenant partie de la Tanzanie ), le 5 septembre 1946. [9] [10] Ses parents, Bomi (1908-2003) et Jer Bulsara (1922-2016), [a] [11]étaient Parsis de la région de Gujarat de la province de Bombay, alors en poste en Inde britannique . [b] [12] En tant que Parsis, Mercure et sa famille ont pratiqué le Zoroastrienreligion. [13] La famille Bulsara a déménagé à Zanzibar pour que son père puisse continuer à travailler comme caissier au British Colonial Office . Il avait une soeur plus jeune, Kashmira. [14]

Mercure a passé la majeure partie de son enfance en Inde et a commencé à prendre des leçons de piano à l'âge de sept ans. [15] En 1954, à l'âge de huit ans, Mercury a été envoyé étudier à St. Peter's School , un pensionnat de style britannique pour garçons, à Panchgani,près de Bombay (aujourd'hui Mumbai ). [16] À l'âge de 12 ans, il forme un orchestre scolaire, The Hectics , et couvre des artistes du rock and roll tels que Cliff Richard et Little Richard . [17] [18] On a dit qu'une de ses influences musicales formatives à l'époque était la chanteuse de Bollywood , Lata Mangeshkar.[19] mais l'un des anciens membres du groupe de Mercury des Hectics a déclaré que "c'est beaucoup de déchets. La seule musique qu'il a écoutée et jouée était la musique pop occidentale". [20] Un ami de l’époque se souvient qu’il avait «une capacité étrange à écouter la radio et à rejouer ce qu’il avait entendu au piano». [21] C'est aussi à Saint-Pierre qu'il a commencé à s'appeler "Freddie" et, en février 1963, il est retourné à Zanzibar où il a rejoint ses parents dans leur appartement

 

 

 

Lire la suite

Le décès de Maurane

Le décès de Maurane

 

Le décès de Maurane

Claudine Luypaertsdite Maurane, née le  à Ixelles 

et morte le  à Schaerbeek

 est une chanteuseauteure-compositrice-interprète et comédienne belge.

Révélée dans les années 1980 par son rôle de Marie-Jeanne

dans la deuxième version de l’opéra-rock Starmania,

ses titres les plus connus sont Toutes les mamasSur un prélude de Bach et 

Tu es mon autre (en duo avec Lara Fabian)

. L'artiste est régulièrement qualifiée de « voix d'or de la chanson francophone 

 

Lire la suite

La tarantelle Calabraise

Tarantelle Calabraise

 

Les tarentelles sont un ensemble de danses traditionnelles,

et de formes musicales associées, provenant du Sud de l'Italie.

Au sein de l'ensemble des tarentelles sont particulièrement connues

et pratiquées de nos jours la pizzica et la tammurriata, mais de nombreuses autres tarentelles existent.

Les genres de la tarentelle traditionnelle[modifier |

modifier le code] La tarentelle, selon les croyances,

était une danse permettant de guérir un malade souffrant d'une morsure de tarentule.

Les connaissances actuelles sur la tarentule (Lycosa tarantula)

nous permettent de dire qu'il n'était pas question de cette araignée dans la tarentelle.

Si la tarentule est impressionnante,

le venin injecté lors de la morsure inflige à peine plus de souffrances qu'une piqure de frelon.

En revanche, une autre araignée peuple cette même région de Tarente,

Latrodectus tredecimguttatus.

Bien plus petite et plus dangereuse, sa morsure peut provoquer des lésions

et perturbations psychologiques et physiques assez importantes. La thérapie par tarentelle pourrait donc venir de la morsure de cette araignée. Athanasius Kircher (1601-1680), qui a étudié la tarentelle,

rapporte plusieurs types de tarentelles.

Ces différents types étaient liés au "caractère de l'araignée" 

Il fallait que la danse plaise à l'araignée qui avait mordu le malade pour que la thérapie soit efficace.

On rencontre ainsi plusieurs formes de tarentelles : Pizzica Le rythme de cette tarentelle originaire du Salento est effréné et endiablé. elle est désormais connue pour avoir été le moyen employé dans la thérapie par la tarentelle. Il en existe des formes pour couple (hétérosexuel), ainsi qu'entre hommes et entres femmes.

Tammurriata Tarentelle de la région de Naples, son nom vient de l'instrument symbole du type,

la 'tammorra', grand tambour sur cadre chargé de cymbales. La mélodie étant uniquement prise en charge par la voix (parfois accompagnée d'un accordéon et de percussions traditionnelles à l'époque actuelle),

le rythme est irrégulier et frénétique, car suivant les variations de la voix,

les chanteurs se relayant pour improviser autour de motifs de textes traditionnels. Les tammurriates sont notamment jouées durant la semaine de Pâques, dans les villages au pied du Vésuve, la musique et la danse dégagent alors un climat entre sacré et profane.

Montemaranese Rythme très régulier, rapide. Del Gargano

Exemple de basse d'une Tarentella del Gargano Tarentelle basée sur la même basse, très circulaire bien que binaire, en ostinato.

Exemple de basse de Tarentella Napoletana Napoletana Tarentelle ternaire,

la Tarentella Napoletana est comme son nom l'indique la tarentelle de la région de Naples.

On en retrouve un exemple dans "La Danza" de Gioachino Rossini, extrait de Soirées Musicales (1830–1835).

À ces quelques exemples s'ajoutent de nombreux autres types de tarentelles.

Un aperçu est donné dans l'album La Tarentella de Christina Pluhar, enregistré par l'orchestre baroque L'Arpeggiata.

 

 

 

Jean Ferrat

Quiz jean ferrat 7677

 

Né le 26 décembre 1930
Décédé le 13 mars 2010 (à l'âge de 79 ans) 


 

Le vidéo de Jean Ferrat 

à la fin de la biographie

 

Jean Ferrat, de son vrai nom Jean Tenenbaum,

est un écrivain-parolier, musicien-compositeur et chanteur-interprète français,

né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (Hauts-de-Seine) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas en Ardèche.

Dernier de quatre enfants d'une famille modeste qui s'installe à Versailles en 1935,

il poursuit ses études au Collège Jules Ferry où il rencontre son ami d'enfance François Chabbey.

Son père est joaillier et sa mère fleuriste. Durant la guerre, son père, qui est juif,

est déporté par les nazis et meurt à Auschwitz. Jean Ferrat a onze ans quand il perd son père,

il est alors caché par des militants communistes.

À quinze ans, il doit donc quitter le lycée pour travailler

afin d'aider financièrement sa famille.

Il commence en même temps des études de chimie et devient aide-chimiste jusqu'en 1954.

Attiré par la musique et le théâtre, il entre dans une troupe de comédiens au début des années 1950,

compose quelques chansons et joue de la guitare dans un orchestre de jazz

 Il passe sans grand succès quelques auditions,

fait des passages au cabaret sous le nom de Jean Laroche,

et, ne se décourageant pas, décide de se consacrer exclusivement à la musique.

Le jeune guitariste prend ensuite pour pseudonyme Frank Noël,

avant d'opter pour Jean Ferrat (d'après la ville Saint-Jean-Cap-Ferrat).

En 1956, il met en musique Les yeux d'Elsa, poème de Louis Aragon dont il est un admirateur.

C'est André Claveau, alors en vogue, qui interprète la chanson et apporte à Jean Ferrat un peu de notoriété.

Il se produit alors au cabaret parisien La Colombe de Michel Valette, en première partie de Guy Béart.

En 1958, il sort chez Vogue son premier 45 tours, mais ne rencontre guère de succès.

Une jeune chanteuse, Christine Sèvres, reprend quelques-unes de ses chansons. Il l'épousera en 1961.

C'est la rencontre en 1959 de Gérard Meys, qui deviendra son éditeur et son ami, qui relance sa carrière,

il signe chez Decca et, l'année suivante, sort son second 45 tours avec la chanson

Ma Môme, qui est son premier succès et passe sur les radios.

En 1966, le succès étant venu pour Ferrat, Vogue rééditera ce 45t sous le label Pop4,

label à bon marché destiné à la grande distribution de l'époque, comme Prisunic.

Sa rencontre avec Alain Goraguer, qui signera ses premiers arrangements

sous le pseudonyme de Milton Lewis, sera par ailleurs décisive.

Ce dernier deviendra ensuite l'arrangeur attitré des chansons de Jean Ferrat.

Son premier 33 tours sort en 1961 et reçoit le prix de la SACEM.

Il entame alors une longue carrière, émaillée de difficultés avec la censure. En effet,

Jean Ferrat a toujours été un chanteur engagé. Il écrira ses textes ou mettra en musique ceux de ses amis poètes,

Henri Gougaud, Georges Coulonges ou Guy Thomas (voir la section discographie pour la suite).

En 1962, il fait la connaissance d'Isabelle Aubret.

Un véritable coup de foudre amical a lieu entre les deux artistes.

Ferrat lui écrit Deux enfants au soleil, un des titres majeurs de la chanteuse,

et lui propose la première partie de la tournée qu'il démarre alors. Il compose une chanson sur d

es paroles écrites par Philippe Pauletto qu'il publie en 1970,

et qui sera ensuite interprétée aussi par Isabelle Aubret : Tout ce que j'aime.

Il a aussi composé une chanson sur des paroles de Michelle Senlis

pour Jacques Boyer et Jean-Louis Stain

au début des années 1960 et qui sera, dans les années 1970,

réécrite partiellement

et interprétée par Daniel Guichard : Mon vieux.

Jean Ferrat habitait dans la commune d'Antraigues-sur-Volane

(près de Vals-les-Bains) en Ardèche,

qui lui inspirera d'ailleurs la chanson La Montagne.

Il était marié à Christine Sèvres (de son vrai nom : Jacqueline Christine Boissonnet)

décédée en 1981 à l'âge de 50 ans. Ils ont chanté en duo la chanson La Matinée.

Jean Ferrat meurt le 13 mars 2010 des suites d'un cancer à l'hôpital d'Aubenas,

où il avait été admis quelques jours auparavant.

Compagnon de route du PCF sans jamais en avoir été membre,

il a rapidement pris ses distances avec Moscou. Dans la chanson Camarade,

il dénonce l'invasion russe de Prague en 1968.

Opposé à l'orientation pro-soviétique prise à l'issue

du vingt-troisième congrès du Parti communiste en 1979,

il fustige dans la chanson Le Bilan, la déclaration de Georges Marchais, secrétaire général du PCF

qui avait évoqué en 1979 un bilan globalement positif des régimes dits socialistes.

Il apportera néanmoins son soutien à Georges Marchais lors des élections présidentielles de 1981,

expliquant quelques années plus tard, dans la chanson Les Cerisiers (1985),

les raisons pour lesquelles il était demeuré fidèle à la mouvance communiste.

Il accuse le système commercial qui fait passer les considérations financières

avant la chance donnée aux artistes créatifs.

Publiant des lettres ouvertes aux différents acteurs de la vie culturelle,

présidents de chaînes, ministres,

il dénonce une programmation qui selon lui privilégie

les chansons « commerciales » aux créatifs.

Il était membre du comité de parrainage de la Coordination française

pour la Décennie internationale de la promotion d'une culture de non-violence et de paix.

 

 

Lire la suite